La musique a toujours été présente dans la vie des êtres vivants, et elle est restée si longtemps et vivra encore des lustres, parce que le monde adore écouter de la musique. En effet, on ne peut plus s’en passer de la musique, elle nous réveille le matin et nous endort le soir.

Les atouts de la musique à la vie quotidienne

Un enfant qui écoute de la musique arrive à se communiquer aussi vite qu’un sourd qui se communique en mimant. Mais bon nombre de personne qui a des problèmes d’oreilles arrivent à exprimer à force d’écouter de la musique. Ce qui veut dire qu’en premier lieu, la musique active le cerveau. Oui, cela se découvre dans notre façon de vivre, car, quand on est bourré de travail, on met notre casque et on lance notre morceau préféré. La musique provoque cette production de dopamine, une substance qui nous offre l’envie. C’est ce qui se passe aussi quand on a faim, ou lorsqu’on a envie de fumer et autres addictions. En fait, parmi toutes les envies provoquées par des apparats extérieurs, la musique reste la meilleure option pour contrôler nos émotions et changer notre vision du monde. Alors, on ne s’étonne pas si la musicothérapie est la meilleure option de guérison bien plus que les médicaments.

Sans bafouer la patte bande des médecins

La médecine est une science qui a été étudiée avec prédiction et prouvée par des données chiffrées qui a encore le pouvoir de guérir. Mais d’une certaine manière, elle n’agit pas dans chaque morphologie de corps humain, et beaucoup sont convaincues par la vertu de la musique. La musicothérapie fait partie d’une science thérapeutique qui utilise la musique comme arme de guérison. Le principe est simple, il faut tester si le sujet est réceptif à la musique ou au son. Ensuite, on commence à donner un ton en frappant les mains, ou en tapant au tam-tam, ou à la batterie, et surtout à la Tongue drum. Une fois que la personne suit le rythme de la chanson, on peut dire qu’elle a une oreille musicale et qu’elle est très attentive au son. Mais il y a des personnes qui optent plutôt aux paroles et tapent chaque mot selon ses intonations. Ces personnes-là sont émues quand ils entendent un slow, et danse au son du rock, mais qui vont peut-être détester AC/DC.

En écoutant de la musique, la personne s’envole vers ses pensées et ses souvenirs qui vont peut-être aider une Alzheimer à se reconnecter à son cerveau.